La Gestion et Finance étude le système d’informations des entreprises. Celui-ci permet la construction d’une représentation de l’entreprise par l’identification, l’évaluation, le classement et l’enregistrement de transactions. Il permet de fournir des informations pertinentes au regard des besoins des différents utilisateurs afin d’analyser la situation financière de l’entreprise et de préparer les décisions de gestion quel qu’en soit le niveau.

En classe de terminale STMG, l’enseignement de la Gestion et Finance vise à analyser quelques décisions de gestion ainsi que la situation financière de l’entreprise non par la technique comptable qui pourra être développée ultérieurement par les élèves, en fonction de leur poursuite d’études, mais par l’observation de mises en situations simplifiées

Elle a aussi pour objectif d’amener les élèves à bien identifier les mécanismes mis en œuvre entre une cause, issue d’une transaction, et ses conséquences pour l’entreprise.

Méthodes de travail

L’enseignement de la Gestion Finance :

  • s’appuie sur des mises en situations (principalement de petites et moyennes entreprises),
  • privilégie les simulations et les jeux de gestion,
  • favorise la mise en activité des élèves,
  • mobilise les acquis de la classe de première, en particulier en management et en sciences de gestion,
  • apporte aux élèves un regard analytique et raisonné sur les problèmes de gestion des entreprises,
  • vise aussi à les préparer à la poursuite d’étude dans les domaines de la comptabilité, de la finance et de la gestion.
Cet enseignement ne cherche pas l’exhaustivité. On cherche à privilégier la logique et la cohérence dans la construction notionnelle, l’approfondissement dans la compréhension des mécanismes étudiés, la qualité de l’argumentation dans l’analyse.

Le recours au projet permet une mobilisation et une responsabilisation accrues des élèves, ainsi que l’ouverture vers les autres enseignements. Le recours aux technologies de l’information et de la communication s’avère incontournable, dans un domaine professionnel qui l’utilise très largement.

Thèmes étudiés

Construire une image de l’entreprise

Le système d’information financier est une des modalités de représentation de l’entreprise. Pour satisfaire les diverses finalités de ce système d’information et faciliter les échanges avec la variété des partenaires concernés (banques, État, fournisseurs, clients, salariés, actionnaires, …), il est nécessaire de fixer des règles et des conventions de construction et de lecture afin d’aboutir à un langage commun.

Ce thème conduit à s’interroger sur les questions suivantes :

  • Pourquoi construire une image financière ?
  • Comment faciliter l’échange d’informations financières ?
  • Comment traduire l’activité ?
  • Comment organiser les traitements pour répondre aux besoins de l’entreprise ?
  • Qu’apporte l’environnement technologique au traitement de l’information financière ?

Analyser la situation de l’entreprise

Un des objectifs de la production des états financiers est de fournir périodiquement aux décideurs internes et partenaires externes une image financière synthétique et représentative de l’entreprise pour répondre aux contraintes légales mais aussi aux impératifs de gestion : il est donc nécessaire d’arrêter régulièrement les comptes.

L’étude de ce thème amène à se poser les questions suivantes :

  • Comment synthétiser fidèlement l’image de l’entreprise ?
  • Qu’est-ce qu’une entreprise performante ?
  • Pourquoi la structure financière de l’entreprise doit-t-elle être équilibrée ?

Accompagner la prise de décision

L’analyse de la situation financière de l’entreprise met en évidence les besoins de financement des cycles d’investissement et d’exploitation. Le choix des modes de financement et du niveau d’activité relève de décisions d’arbitrages visant à assurer l’équilibre de la structure financière sur le long terme d’une part et l’équilibre de la trésorerie sur le court terme d’autre part.

On peut alors se poser les questions suivantes :

  • Faut-il s’endetter ?
  • Comment gérer la trésorerie pour faire face à ses engagements ?
  • Qu’apporte l’analyse des coûts à la prise de décision ?

Les épreuves de Gestion et Finance au baccalauréat

Outre les épreuves communes aux autres spécialités de STMG telles que l’économie-droit, le management des organisations et l’ensemble des épreuves d’enseignement général, la spécialité Gestion et Finance est évaluée par deux épreuves : l’une écrite, l’autre orale.

Partie écrite : Épreuve d’études de cas, où plusieurs situations sont étudiées. Des documents et annexes sont fournis avec le sujet.

Durée : 4h Coefficient : 6

Partie orale (évaluée au cours de l’année) Épreuve pratique où le candidat doit présenter des travaux préparés pendant l’année de première et de terminale (Etude individuelle et projet collectif), suivi d’un entretien avec le jury.

Durée : 45 min, sans préparation Coefficient : 6

Poursuites d’études possibles après une terminale Gestion et Finance

Les Brevets de Techniciens Supérieurs (BTS),

Les BTS les plus choisis par les bacheliers de cette section sont :

BTS comptabilité et gestion des entreprises

Mais aussi :

  • BTS AGP (Assistant de Gestion PME/PMI),
  • BTS Professions Immobilières,
  • BTS Logistique et Transport,
  • BTS Banques,
  • BTS Assurances…

Les Diplômes Universitaires de Technologie DUT)

Les DUT accessibles aux bacheliers STMG Gestion et Finance sont :

  • DUT Gestion des entreprises et des administrations (option finance comptabilité en particulier),
  • DUT Gestion administrative et commerciale.

Mais aussi :

  • DUT Gestion logistique et transport,
  • DUT statistique et traitement informatique des données (avec un bon niveau en maths)
  • DUT Techniques de Commercialisation,

Licences professionnelles

Ces formations peuvent être complétées par la préparation en 1 an d’une licence professionnelle au sein d’une université. Elles sont le plus souvent très spécialisées. Ex :

  • Collaborateur de cabinet comptable
  • Gestion des structures de l’économie sociale, gestion des associations
  • Gestionnaire des entreprises de l’agro-équipement
  • Métiers de l’administration territoriale…

Les licences (minimum 3 ans après le baccalauréat)

Les filières AES ou Économie et Gestion sont les plus adaptées aux bacheliers STMG.

Ces formations sont longues et demandent à l’étudiant de la motivation et de l’autonomie. C’est pourquoi ces études ne doivent être entreprises que lorsqu’elles correspondent à un projet professionnel précis.

Les CPGE : Classes Préparatoires aux grandes écoles : Il existe des classes préparatoires aux grandes écoles d’enseignement comptable et financier qui sont réservées aux bacheliers SMTG. Elles ont une durée de 2 ans. Elles préparent aux concours d’entrée aux grandes écoles de l’expertise comptable (bac + 5)

Un bon niveau dans les matières d’enseignement général et technologique est bien sûr requis, mais c’est surtout la motivation, le goût du défi et une grande capacité de travail qui caractérisent les étudiants qui choisissent cette poursuite d’études.